Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Solidarité Enfants de Beslan

  • M. Christian MATON, président de France-Europe-Beslan, condamné le 08 Novembre 2017

    Christian Maton (France Europe Beslan) condamné à 3 mois de prison avec sursis, 10.000 euros d’amende et 22.000 euros d’indemnités à ses victimes.

    Un arrêt : dossier 16/2265 du 8 novembre 2017, de la 9eme Chambre de la Cour d’Appel de Versailles, condamne Christian Maton pour cybercriminalité, après ses sabotages des soutiens aux victimes du terrorisme, faits commis, pendant plusieurs années, depuis l’informatique des bureaux de la RATP et de son domicile.

    La cour le condamne pour ces délits, réprimés par l’article 321-1 du code pénal, à 3 mois d’emprisonnement avec sursis, 10.000 euros d’amendes, 22.000 euros d’indemnités à l’association Solidarité enfants de Beslan

    Cette décision de justice est accompagnée d’un sursis simple pour la prison. Si une nouvelle condamnation pénale intervient dans les 5 ans ce sursis peut être révoqué et il peut être amené à effectuer cette peine de détention de 3 mois. Une éventualité, si l’on rappelle la plainte, avec constitution de partie civile, pour de nouveaux accès frauduleux à systèmes informatiques. Arrêt 2016/05831 dossier B15330900557).du 9 février 2017, de la 7° chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris

    Christian Maton (« France Europe Beslan »), déjà condamné le 11 octobre 2011, décision 11/00362/ de la Quatrième Chambre du Tribunal de Grande Instance de Créteil pour ses premiers sabotages des soutiens aux victimes du terrorisme en Ossétie du nord.

    Exclu d’associations culturelles (CLCR) et humanitaires (SEDB) pour propagandes politiques extrémistes. « Le peu de valeur accordée à l’être humain en Russie, explique les millions de morts de la grande guerre patriotique». Propos qui officialisent une stratégie, pour jeter le discrédit sur la Russie, et la rendre responsable des morts de l‘attentat terroriste de Beslan !!!

    Christian Maton (« France Europe Beslan »), aussi membre associé de AFVT, l’Association Française des Victimes du terrorisme !!!!!

    Des voyous s’infiltrent dans tous les groupes sociaux. « Promenade des Anges 14 juillet 2016 », association des victimes de l’attentat terroriste de Nice, découvre les agissements de son Secrétaire Général Vincent Delhomme Desmarets : il détourne à son profit, les dons à l’association. La présidente Emilie Petitjean parle d’un escroc et le poursuit en justice devant le Tribunal de Grande Instance de Nice !

    En dépit des adversités rencontrées dans le monde, et celles qui visent notre association, nous continuons nos luttes pour la réhabilitation des victimes du même terrorisme islamiste qui frappe Beslan, Paris et Nice.
    Comptez sur notre fidélité, comme nous comptons sur vos amitiés, pour la poursuite de nos projets .......qu’on se le dise !!!!!

    Fichiers joints :

    Informations judiciaires Diffusion francophone.doc

    Informations judiciaires Diffusion Russie.pdf

    Informations judiciaires Diffusion anglophone.pdf

  • Christian Maton (France Europe Beslan) interdit de gala franco russe 2017

    M. Christian Maton, Président de "France Europe Beslan", interdit de gala franco russe 2017.
    Attestation d’ Alexandre Troubetskoï President de l’Association Alliance Franco Russe.

    Attestation forfaiture Maton  d' Alexandre Troubetzkoi.jpg

  • Condamnation de Christian Maton (France Europe Beslan) le 8 novembre 2017 Saluée par des dizaines de messages de sympathie

    La condamnation pénale de M. Christian Maton, Président de « France Europe Beslan », à 3 mois de prison avec sursis,10.000 euros d’amende et 22.000 euros d’indemnités à ses victimes (dossier 16/2265 du 8 novembre 2017, de la Neuvième Chambre de la Cour d’Appel de Versailles) a été saluée par des dizaines de messages de sympathie.

    Voici les plus significatifs dans le fichier joint.

    Réactions à la condamnation de C. Maton

     

  • Salon Russkaya Literatura 2017

    Salon2017.jpg

     

    Les 7 et 8 Octobre 2017, l’Association Solidarité Enfants de Beslan était présente au Salon du Livre Russe Russkaya Literaturaoù elle a pu présenter ses programmes de réhabilitation des centaines d’enfants survivants des bombes des mêmes terroristes islamistes qu'à Paris et Nice.

    Ces journées, qui ont vu une forte affluence, nous ont permis de nouer de nombreux contacts, de distribuer des centaines de flyers , de faire des rencontres très enrichissantes …  et d’accueillir de nouveaux adhérents.

    Nous avons eu de très nombreux contacts et distribué des milliers de flyers rappelant notre partenariat exclusif avec Beslan pour la France depuis 2004 et nos programmes de réhabilitation de centaines d'enfants survivants des bombes des mêmes terroristes islamistes qu'à Paris et Nice.

  • Commémorations 2017 : communiqué de presse

    Beslan, Europe : victimes d'un même terrorisme.

    A l’invitation des  associations européennes de soutien aux enfants victimes du terrorisme, « Solidarité enfants de Beslan » (France) et « Aider à sauver les enfants » (Italie)  et pour le 13° anniversaire de l’attentat terroriste islamiste contre les 1125 personnes, enfants de l’école de Beslan (Ossétie du nord, Fédération de Russie) avec leurs parents. Un hommage a été rendu aux enfants victimes de l’attentat de Beslan, et à toutes les victimes du terrorisme islamiste, le 2 septembre 2017 au Centre culturel et spirituel orthodoxe russe à Paris.

    Avec  les vidéos des témoignages  des victimes, il a été une nouvelle fois rappelé la vérité sur les circonstances de cet attentat terroriste contre les enfants de Beslan : circonstances exploitées par certains médias, pour culpabiliser  les victimes et tenter d’innocenter les seuls responsables, les terroristes islamistes.

    Beslan ce sont 3 jours de tortures de 1125 otages, principalement des enfants, dans le sang de leurs parents assassinés pour certains dès le premier jour. Beslan ce sont des enfants privés d’eau, qui doivent boire leur urine pour survivre (les familles déposent  encore  des bouteilles d’eau sur les tombes des enfants morts de soif).Beslan ce sont trois jours de négociations avec les terroristes par le docteur Rochal.

    Beslan, comme nous l’expliquent les victimes : c’est l’explosion de la bombe accrochée  le premier jour dans ce gymnase, qui provoque le drame.

    A Beslan il n’y a pas eu  d’assaut organisé. Les forces de l’ordre, surprises par l’explosion  se sont précipitées vers les survivants, expulsés par le souffle de la bombe  sans  prendre le temps de s’équiper de leurs gilets pare-balles ! Onze soldats des forces spéciales et huit policiers sont décédés​, 30 sont blessés. 

    La seule intervention de l’armée a été ordonnée pour  neutraliser les derniers kamikazes ingouches et arabes, trois heures après l’évacuation des derniers survivants.

    Apres 13 ans de désinformations médiatiques et offensantes pour les familles des victimes, il est juste de rappeler  que Beslan comme Paris, Nice, Barcelone, Bruxelles, sont les victimes du même terrorisme islamiste.

    Beslan-Paris_match2.png

     

     

  • Commémorations 2017 : compte-rendu de l'Ambassade de Russie

    36187026983_9db84301b4_m.jpgL'ambassade de Russie en France a consacré un article sur son site ainsi que sur sa page Facebook (contenant aussi la traduction en russe) aux commémorations du 02 septembre 2017 à Paris. Nous le reproduisons ci-dessous.

    Le 2 septembre 2017 au Centre spirituel et culturel orthodoxe russe se sont tenues des commémorations consacrées au 13ème anniversaire des événements tragiques survenus les 1-3 septembre 2004 à Beslan. Les participants ont rendu hommage aux victimes de l'attaque terroriste contre l'école №1 de Beslan, ainsi qu'aux celles d'autres attentats. Les commémorations organisées par les associations européennes "Solidarité enfants de Beslan"(France) et "AASIB" (Aider à sauver les enfants", Italie), ont eu pour thème "Beslan, Europe - victimes du même terrorisme". Le film documentaire de Dimitri de Kochko "Retour sur Beslan" a été projecté pour le public, ainsi qu'une série de photos "Images chocs sur Beslan" par Frédéric Praud d'Albi, relatant les moments effrayants de ces trois jours d'horreur terroriste.

    Le président de l'association "Solidarité enfants de Beslan" M. Henri-Paul Falavigna, le représentant de l'association "AASIB" M. Ennio Bordato, l'attaché militaire et de l'air de l'Ambassade de Russie en France M. Alexandre Bouyanov, le maire de la commune de Brienne-le-Château, ancien député M. Nicolas Dhuicq, ainsi que des experts français dans les domaines de la sécurité et de la lutte antiterroriste ont pris la parole. Dans son intervention M.Bouyanov a souligné que la Russie considère la lutte contre le terrorisme international comme l'objectif prioritaire de l'Etat et la priorité-clé de la sécurité internationale. Il a précisé que le vecteur principal de cette lutte devrait être la création d'une large coalition internationale antiterroriste sur une solide base juridique, fondée sur une interaction efficace et systématique entre les États, sans politisation ni doubles standards, utilisant activement les capacités de la société civile. Le soir à la Cathédrale de la Saint-Trinité a eu lieu un office des morts en hommage aux victimes du terrorisme.

     

    "Европа-Беслан", 2.09.17

  • Commémorations 2017 sur Sputniknews

    1032886941.jpgLe site Sputniknews en français a consacré un intéressant article aux commémorations du 02 Septembre 2017 à Paris, accompagné de deux vidéos visibles sur sa chaîne Youtube :

    Treize ans se sont écoulés depuis la prise d'otages inhumaine dans une école de Beslan, en Ossétie du Nord, qui a emporté la vie de plus de 300 personnes, des enfants pour la plupart. Le 2 septembre, un vibrant hommage aux victimes de cet attentat a été rendu dans la capitale française, elle-même victime du terrorisme en 2015.

    Le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris a accueilli ce samedi des manifestations commémoratives aux 318 victimes civiles de l'attaque terroriste perpétrée le jour de la rentrée scolaire 2004 dans la ville nord-ossète de Beslan. Placé sous le slogan «Beslan, Europe — un même terrorisme», l'événement a été organisé par l'association française Solidarité enfants de Beslan et l'association italienne Aiutateci a Salvare i Bambini Onlus.

    Dans une ville qui a connu en 2015 les horreurs d'attaques terroristes, la commémoration des victimes d'un attentat perpétré par des extrémistes animés de la même haine est plus que symbolique. Comme Paris avait été Beslan en 2004, Beslan a été Paris en 2015, a indiqué à Sputnik Henri-Paul Falavigna, président-fondateur de Solidarité enfants de Beslan.

    Le travail mené par l'association depuis 2004, répondant à l'appel de la Croix Rouge et pour dire la vérité sur ce qui s'est réellement passé à Beslan, a permis de créer «un pont d'amitié» entre la Russie, l'Ossétie du Nord et la France.

    «Il s'est confirmé lorsqu'il y a eu à Paris des attentats du 13 novembre 2015, la population nous a dit: "Paris était Beslan en 2004, en 2015 Beslan est Paris".

    Les cérémonies et les commémorations ont attiré quelque 500 personnes ce samedi. La rencontre a commencé par une minute de silence en la mémoire des victimes de Beslan mais aussi de tous les attentats ayant récemment endeuillé l'Europe. En outre, le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris a proposé la projection du film «Retour sur Beslan» et des images choc prises pendant la prise d'otages. La rencontre commémorative s'est clôturée sur un office religieux à la cathédrale de la Sainte-Trinité.

    Le 1er septembre 2004, des terroristes ont pris en otage 1128 personnes, dont la plupart était des enfants, dans l'école numéro 1 de Beslan, en Ossétie du Nord. L'attaque s'est transformée en un bain de sang dont le triste bilan s'est établi à plus de 318 civils tués, dont 186 enfants, et quelque 750 blessés.